vendredi 14 septembre 2012

Chat-tôt

Chat-tôt : J'ai d'abord reçu le mot Tôt. Le titre était donc (Trop)tôt. Et quand j'ai mis le point. J'ai vu passer une chatte.


Je ne sais pas ce qu'il m'a pris le jour où je me suis connectée sur le site de la mairie de Paris.
J'ai bien pris le temps de rentrer mes 3 choix. J'ai d'abord effacé. Puis j'ai recommencé.

Un mois plus tard je recevais ma première convocation.

J'ai eu un petit coup d'électricité dans le corps (mais pas aussi violent que celui de Cloclo je vous rassure) j'ai réfléchi à trouver une réplique. Et puis je suis partie avec mon copain Déni boire quelques canons.

Je sais pas bien pourquoi, j'ai peut être du faire ou dire un truc de travers, mais y'a un moment, sans que je m'en rende compte, Déni s'est barré.

Alors forcément j'ai eu des envies folles d'appeler mon amant Xanax pour tirer quelques coups. J'ai laissé tombé. Je me suis mise au boulot.

J'ai passé des semaines pourries, et j'ai vraiment eu envie de tout laissé tomber. J'ai pas joué ma vie non plus, faut pas déconner. On va dire que je suis sortie de ma routine, que j'ai laissé mon orgueil se prendre des baffes bien tranquillement.

(ça fait pas du bien)

Je me suis terrée sous ma couette. J'ai un peu pleuré. Et finalement y'a Courage qui m'a botté le cul.

J'y suis retournée, parce que je crois qu'on a droit de le dire, le théâtre c'est vraiment un truc de maso. Tu te fais putain de mal, et si tu t'es bien fait mal, après, tu peux vivre un truc sensationnel. Qui te donne le vertige. Je te cache pas que des fois tu te fais bien mal, et c'est tout. Y'a rien en échange. C'est donc ce qu'on appelle un gros foirage (et ça c'était mardi)

Hier je suis sortie de cette salle avec l'impression d'être amoureuse. J'ai vu Déni, Xanax et Courage se taper des barres pendant qu'Orgueil faisait un grand fuck avec ses doigts boudinés.

Hier, j'étais là, là où je devais être. A l'heure. J'avais rendez-vous avec moi même. Je suis une rebelle iconoclaste autodidacte. Je suis maso aussi. Mégalomane.


video

(La vie, parfois, c'est comme la séparation du blanc et du jaune, pas évident quoi)

Un jour j'aurais un Chat-tôt rien qu'à moi.

Bisou

Aubergine

PS1 : Merci Sasa et Hisaux pour le titre de mon billet. Vous êtes formidables.
PS2 : J'espère bien que ton volume était à fond. Et que tu me détestes maintenant.








3 commentaires:

  1. Effectivement. Je te hais. J'ai failli fermer la page et même pas lire mais l'amour est plus fort.

    RépondreSupprimer
  2. Moi je m'en fous, j'avais pas le son, gnark gnark gnark !
    T'es TROP une rebelle iconoclaste autodidacte ! Et t'as bien le droit d'être un peu mégalo, du coup !

    RépondreSupprimer